Plan de déplacements entreprise et si nous optimisions nos trajets domicile-travail?

Tinto-Éco Déplacements Domicile-Travail

Tinto-Éco Plan de déplacements entreprise (Trajet domicile-travail)

2018 apporte son lot de loi et d’innovation en faveur de la transition énergétique et du développement durable. Cette année, nos dirigeants ont mis l’accent sur le « plan de déplacements entreprise » et notamment sur les trajets domicile-travail.

Les législateurs se sont emparés du sujet du bouleversement climatique et ont créé de nouvelles règles pour tenter de préserver la planète, ses habitants et ses ressources.

Les politiques, les organismes de financement ainsi que les entreprises encouragent massivement les innovations en faveur du développement durable. Cela permettra de réduire les coûts, les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre imputables à nos activités, nos modes de vie et de consommation.

En tant qu’acteur du développement durable et spécialiste digital des déplacements écoresponsables, je ne peux qu’apprécier et saluer cette dynamique.

Depuis, et même avant l’application de cette loi sur le plan des déplacements entreprise, des initiatives bien intentionnées telles que l’usage de véhicule électrique, le covoiturage, l’amélioration des transports en commun, ou encore le télétravail sont en croissance.

Cependant, toutes les solutions mises sur le marché ne respectent pas toujours les trois piliers du développement durable : l’écologie, l’économie et le social.

Selon la première définition officielle du Rapport Brundtland en 1987, « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ».

Les chiffres officiels que nous avons pu vérifier révèlent que les Français parcourent en moyenne 26 kilomètres entre leur domicile et leur lieu de travail, soit près de 13 000 kilomètres et 2 tonnes de CO2 par an.

Il me semble que la situation pourrait être meilleure si nous commencions par optimiser les trajets domicile-travail avant de mutualiser ou de partager nos déplacements.

Pour les entreprises multisites nous pourrions par exemple mettre en place une solution de rapprochement domicile-travail basé sur un système d’échange de poste entre salariés de même fonction. Nous avons pu vérifier qu’en moyenne 60% des salariés pourraient en moyenne 26 km pour aller occuper leur fonction représentée à moins d’1 kilomètre de leur domicile.

Je pense qu’avant de procéder à des investissements coûteux ou discutables, nous devrions d’abord réduire ces distances pour donner du temps à la transition énergétique.

Cela permettrait une réduction quasi-instantanée des distances, des consommations énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des coûts liés aux déplacements domicile-travail.

Si nous souhaitons préserver nos économies, la planète et ses ressources, gagner en bien-être et pouvoir d’achat, nous devons améliorer l’efficacité productive de nos entreprises tout en restant fidèles au précepte attestant que « l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas ».

 

 

Mahamadou DIAGOURAGA

Directeur Tinto-Éco