Et si le rapprochement domicile travail par l’échange de postes était la solution pour désengorger les routes?

L'échange de postes pour lutter contre les bouchons de circulation en Ile de France

Tinto-Éco propose L’échange de postes pour lutter contre les bouchons de circulation en Ile de France

ET SI LA PLATEFORME D’ÉCHANGE DE POSTES DE TINTO-ÉCO ÉTAIT LA SOLUTION POUR DÉSENGORGER DES ROUTES ?

Encore une fois plus de 450 kilomètres de bouchons en île de France ce jeudi 13 septembre 2018, et si les rapprochements domicile-travail grâce à l’échange de postes était la solution ?
26 kilomètres en moyenne sur chaque trajet domicile-travail et toujours plus de bouchons. Cela pèse sur les entreprises, les salariés et l’environnement. Dommage pour les entreprises et les salariés qui travaillent plus loin qu’ils ne devraient. En effet, près de 60% des employés disposent d’un emploi identique aux leurs à moins d’1 kilomètre de leur domicile. Explication avec cet article du blog entrepreneurs d’avenir à propos de www.Tinto-Eco.com et sa plateforme d’échange de postes qui permet la réduction des trajets domicile-travail.

La mise en place de cette solution permettrait aux entreprises et aux employés une meilleure efficacité énergétique et productive. Elle permettrait une diminution du turnover, des retards et des absences…, tout en respectant les obligations RSE. En effet, l’optimisation des déplacements domicile-travail par l’échange de postes contribue au désengorgement du trafic routier.

Des permutations/échange de postes entre employés de même fonction.

Le principe est simple. Les entreprises intègrent et analysent de manière anonyme les informations RH nécessaires pour détecter les opportunités d’échange de postes selon les fonctions, adresses du domicile et du lieu de travail, modes de transport…
De manière autonome ou assisté par l’équipe Tinto-Éco, les entreprises paramètrent la plateforme logicielle à leur guise en fonction des choix de la direction et des salariés. Ainsi les données sont analysées selon cinq critères et tiennent compte des évolutions de carrière et d’effectif.
Les résultats sont ensuite restitués sous la forme d’une liste de profils permutables entre les différents sites d’une même entreprise.
Concrètement, un salarié qui occupe un poste d’équipier dans une chaîne de restauration rapide à Bondy (93), en Seine-Saint-Denis mais habite à Puteaux (92), dans les Hauts-de-Seine, pourrait permuter son poste avec celui d’un autre équipier en poste à Nanterre (92) mais qui habite à Rosny-Sous-Bois (93).

Demandez vos accès à la plateforme d’échange de poste de Tinto-Éco pour initier ou compléter votre plan de mobilité entreprise.

#Plan De Déplacement Entreprise #Trajets Domicile Travail #Rapprochement Domicile Travail #Échanges De Poste #RSE

1er Août, le jour du dépassement de la planète en 2018

1er Août, le jour du dépassement de la planète en 2018.

Tinto Eco dépassement de la planète

Tinto Eco, dépassement de la planète

Le jour du dépassement de la planète survient de plus en plus.

Aujourd’hui, mercredi 1er août 2018, nous avons consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en une année !

L’Homme émet plus de carbone (CO2) que ce que les océans et les forêts peuvent absorber.

L’être humain détruit plus de faune et de flore, consommons plus d’eau et récoltons plus que cela terre peut produire.

Nous brûlons toujours trop d’énergie carbonée pour produire et consommer.

Aujourd’hui, le 1er août, jour du dépasser la Terre, nous sommes en train de consommer  les ressources de demain…

Conséquence :

nous avons aujourd’hui besoin de plus de 1,7 planète pour maintenir notre rythme de vie.

L’être humain a l’intelligence, la compétence, les moyens et surtout le devoir de vivre dans le budget que lui offre la planète.

Si les traumatismes des réfugiées climatiques nous semblent éloignés, la rareté des ressources et les bouleversements climatiques n’épargneront personne.

 

Nous avons tous les moyens d’agir !

Riches ou pauvres, climato-sceptiques ou non, écologistes ou non, pollueurs ou non…, nous avons tous les moyens d’agir à notre niveau. Et ces actions nous rapporteraient plus que ce qu’elles nous coûteraient…

Évidemment, il ne s’agit pas de dramatiser le discours, car tout n’est pas encore perdu, mais ne pas dire que la planète va mal serait un déni.

Le changement climatique est amorcé depuis très longtemps. Il s’accélère. Ses effets seront de plus en plus dévastateurs. Et on n’y échappera pas !

Chacune de nos actions passées, présentes et futures aura un poids dans l’amplification ou l’atténuation du désastre amorcé.

Changer nos modes de vies, en consommant local, ou encore travaillant plus près de chez soi, peut être fait par chacun.

Quel levier d’action pour faire reculer la date du dépassement dans l’année ?

Les principaux leviers d’action sont les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’homme. Elles représentent 60 % de l’empreinte écologique mondial qui contribue directement au réchauffement climatique.

N’attendez-pas les actions gouvernementales ou des grands décideurs de ce monde pour changer la donne.

Engagez-vous ! Prenez les rennes d’un futur où produire, distribuer, consommer, traiter ces déchets, ou encore aller au travail devient un acte naturellement responsable !

 

La contribution de Tinto-Éco

La réduction de Co2 est une action plus que nécessaire pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Cela permet de repousser à plus tard dans l’année le dépassement de la planète.

C’est sur ce segment que Tinto-Éco souhaite aider les hommes et les entreprises à créer ce futur.

40 % de nos émissions sont dues transports et une grosse part de cette empreinte est imputable aux déplacements domicile travail. Tinto-Eco propose notamment aux entreprises d’optimiser les trajets domicile travail quotidien de leurs employés.

Pour cela, la startup utilise la permutation de poste entre salariés à qualification égale ou le covoiturage pour améliorer le bien-être des collaborateurs, mais surtout, pour aider tout un chacun à agir facilement pour la planète.

 

À la différence de troc ton job (troctonjob) (Swap Your Job en anglais), ou de échange de job (echangetonjob), Tinto-Eco permet aux entreprises de détecter les opportunités de réduction des trajets des employés grâce à une solution de permutation d’emploi entre employé de même qualification.

 

Mahamadou DIAGOURAGA

Directeur Tinto-Éco

Le Parisien parle de la solution de bien-être au travail de Tinto-Éco.

Mahamadou Diagouraga

Mahamadou DIAGOURAGA Bien-être au travail

Tinto-Eco, réduit les déplacements domicile-travail des salariés grâce à l’échange d’emploi pour améliorer le bien-être au travail.

Il n’est pas normal que des employés d’organisation multi-sites passent en moyenne 1 h 24 par jour dans les transports sur les trajets domicile travail.

Tinto-Éco une autre étoile de portée mondiale à Bondy ?

 

La plupart des entreprises publiques ou privées, franchisées ou non des secteurs de la grande distribution, la restauration rapide, banque et assurance, des collectivités territoriales, ont une densité géographique et un effectif suffisant permettant la mise en place de notre solution de rapprochement domicile travail grâce à l’échange de poste maîtrisé entre employé de même fonction.

Pour réduire les temps de trajet domicile travail et améliorer le bien-être au travail, faites vous aussi appel à Tinto Eco 

Merci au journal LeParisien d’être venu à notre rencontre et de montrer au monde que la Ville de Bondy n’a pas fini d’apporter à la France et au Monde.

Ps Merci #Mbappe! #Bond’innov #Echange de poste #Bien Etre Au Travail

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/bondy-cette-start-up-vous-aide-a-reduire-les-temps-de-trajet-domicile-travail-16-07-2018-7822626.php

Le Parisien | 93Compte certifié @LeParisien_93

La France est le 9éme pays le plus endetté en matière d’écologie

Le dépassement écologiqueLe jour du dépassement écologique arrive plus vite pour la France que pour la moyenne de la planète.

En 2018, le jour du dépassement écologique survient le 5 mai pour le pays hôte de la Cop21 avec trois mois d’avance sur la planète.

Savez-vous que si la population mondiale globale vivait et consommait comme celle de la France, il nous faudrait 2,9 Terres ?

En poursuivant ce mode de consommation effréné, le pays des droits de l’homme est en train de compromettre à crédit le droit le plus fondamental qui est celui de la vie et de l’existence de l’homme ainsi que de tous les êtres vivants de la planète.

La Cop21 a vu naître l’accord de Paris et l’agenda 21, mais ces derniers restent insuffisants malgré une avancée formidable et une grande prise de conscience des enjeux environnementaux.

Le 5 mai 2018, la France est déjà en déficit écologique. Tout le monde semble en être informés, mais peu d’entre nous entendent revoir leur mode de vie pour minimiser notre empreinte. Il serait intéressant de mieux exploiter le leadership de la France pour la lutte contre le réchauffement climatique. La situation de la France prouve que peu importe qu’on soit pollueur ou non, que l’on soit riche ou non, on peut défendre cette cause qui serait bénéfique d’un point de vue écologique, économique, sociale et sanitaire.

D’où vient et à quoi est due cette pollution ?

Les deux tiers de nos consommations énergétiques et de nos émissions de Gaz à Effet de Serre sont imputables aux déplacements à 23 %, au logement à 24 % et à l’alimentation à 22 %.

Entre 2008 et 2015, notre pays avait réussi à inverser la tendance en repoussant la date de son dépassement écologique. Voici maintenant trois années consécutives que l’empreinte écologique de la France est repartie à la hausse.

Ce relâchement démontre encore un peu de scepticisme et un désengagement certain de la population française, d’où sans doute ce dépassement écologique.

On pourrait y voir aussi la preuve d’une inversion possible de la tendance.

Les spécialistes de l’environnement et du bouleversement climatique, les scientifiques, les politiques et les personnes simplement engagées devraient être moins techniques et plus pédagogues tout en travaillant plus pour des solutions écologiques efficaces durables et accessibles

En effet, l’essentiel de nos efforts est encore trop orienté vers des sanctions de moins en moins comprises, vers des solutions qui consistent à déplacer les problèmes ou de mener une communication limite démagogique.

Les dirigeants agissent avec les moyens dont ils disposent, mais surtout en fonction de préoccupations majeures des peuples riches et pauvres.

Le but n’est pas d’injecter des milliards pour la cause, car celle-ci pourrait amplement s’auto-rémunérer. Il s’agit de rendre la cause environnementale plus attractive de par l’explication et la démonstration systématique des effets bénéfiques de chaque solution de l’encourager et de la promouvoir à la hauteur de son impact.

 

Quelques solutions nouvelles ou anciennes qui méritent plus d’encouragement ?

Il existe aujourd’hui une panoplie de solutions pour consommer de manière responsable et diminuer nos émissions de CO2.
Nous pouvons mieux isoler nos habitations et nos installations pour éviter de chauffer ou climatiser inutilement. Le coût de tels travaux semble élevé, mais cela peut-être un investissement utile pour les ménages ou les entreprises.

L’Etat pourrait financer cela sous forme d’avance remboursable, sans que le niveau de remboursement n’excéder la somme des économies réalisées. Exécutée de manière contrôlée, cette solution permettrait aux populations et aux entreprises d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments sans aucun risque financier pour qui que ce soit. Il faudra simplement veiller à ce que le bénéficiaire reste propriétaire du bien jusqu’à l’acquittement total des sommes dues ou veiller à ce que l’État soit remboursé lors de transaction. En cas de décès du bénéficiaire, l’État veillera à récupérer son seul dû.

L’État français viendrait ainsi au secours du peuple sans perdre un centime et gagnerait en exemplarité, tout en repoussant au mieux notre date de dépassement écologique.
Cela améliorerait les conditions de vie des ménages et des entreprises dans le besoin et profiterait à l’économie ; cependant gare aux dérives.
Nous pourrions éviter l’allumage trop rapide des systèmes de chauffage ventilation ou de climatisation en portant des tenues vestimentaires adaptées au temps.
En attendant des avancées dans cette direction, vous pouvez faire appel à des spécialistes de l’efficacité énergétique des bâtiments comme Tinto Eco en cas de besoin d’expertise technique. Nos consultants ingénieurs éco-énergéticiens vous accompagneront avec la solution TintoBat pour la réalisation de l’audit énergétique de vos installations par exemple. Ils vous conseilleront sur les actions à mener sur vos systèmes de chauffage, ventilation et climatisation ainsi que pour une bonne isolation de vos bâtiments.

 

Nous devons mieux contrôler la durabilité de nos solutions pour lutter efficacement contre le dépassement écologique.

En effet il nous faut faire d’avantage attention aux effets méconnus ou faussement positifs de certaines solutions car ces derniers profites au dépassement écologique.

À titre d’exemple, si le télétravail démontre une suppression systématique des trajets domicile-travail au motif d’écologie, elle accorde tout de même aux employés la possibilité de se déplacer plus qu’ils ne l’auraient fait que s’ils se rendaient à leurs entreprises. Comprennent-ils toujours les objectifs du télétravail et ont-ils conscience de l’impact de chaque déplacement en voiture ? De plus, si-d’une certaine manière elle profite au bien-être des employé, cela semble être favorable à l’isolement.

Nous devons tous toujours veiller à recouvrer les fondamentaux du développement durable, à savoir des bénéfices écologiques, économiques et sociaux dans toutes les solutions que nous concevons et mettons sur le marché.

Quant aux déplacements effectués en véhicule électrique, à l’usage il n’y a pas d’émission instantanée. Mais qu’en est-il des émissions des gaz à effets de serre (GES) amont lors de la création des batteries et aval lors des traitements de celles-ci ? Et qu’en est-il de la source de l’énergie que consomment ces véhicules électriques ?

 

Make our planet great again s’adresse à tout un chacun !

Nous utilisons trop souvent des moyens de transport trop énergivore, trop pollueur et trop coûteux alors même que c’est évitable. Cela profite inexorablement à l’avancement du jour du dépassement écologique de la France.

Le transport en commun devrait avoir plus de place et le covoiturage devrait être systématique dans nos déplacements quotidiens comme les trajets domicile travail lorsque les lieux de destination ne sont pas assez desservis. Tout ceci devrait être complémentaire aux solutions de rapprochements domicile travail que peut permettre la solution d’échange d’emploi entre employés que permet Tinto-Éco avec TintoMoov et TintoClub. L’échange de poste permet aux organisations publiques et privées de moyenne et grande taille de réaliser de réelles économies énergétiques et financières sur les déplacements domicile travail de leurs employés. De plus, les entreprises réduiraient l’empreinte carbone liée aux déplacements domicile-travail qui représente en moyenne un quart des émissions imputable à leurs activités.

Ces mises à niveau des installations accompagnées d’une consommation logique et raisonnable couplée à une organisation sociale intelligente améliorent nettement l’efficacité productive des employés et donc des entreprises tout en leur permettant de réduire les coûts. Elles augmenteraient aussi le bien-être et le pouvoir d’achat des salariés et permettraient aux entreprises d’être plus en phase avec les réglementations RSE et d’améliorer son image en matière de développement durable.

“Make our planet great again” Au-delà de l’effet de communication et de l’aspect politique, chacun d’entre nous doit se considérer destinataire de ce message. En effet, la prise de conscience du bouleversement climatique est maintenant quasi-générale nous devons tous nous considérer destinataire et porteur de ce message et de le voir comme une ligne directrice vitale.

Nos petites attention du quotidien pourront faire reculer année après année le jour du dépassement écologique français et mondial.

N’oubliez pas l’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas!

 

Mahamadou DIAGOURAGA

Directeur de Tinto-Éco

Tinto-Éco lauréat du Fonds International et Sud de Bond’Innov

Tinto-Éco lauréat du Fonds international et sud

Tinto-Éco lauréat du Fonds international et sud

Signature du de la convention du Fonds International et Sud

Le 5ème comité d’agrément du Fonds « International & Sud » (Bond’innov, Institut de Recherche pour le Développement, Caisse des Dépôts et Consignations, Sanofi et Initiatives Grandes Ecoles Universités) a eu lieu le 7 mars dernier. Son jury d’expert a décidé de renouveler sa confiance aux solutions d’échange d’emploi de Tinto-Éco caractérisées par TintoMoov et TintoClub.

Mercredi 25 avril 2018, Mahamadou DIAGOURAGA et Mohamed ELFILALI ont signé la convention du  FI&S dans les locaux d’Initiative France.

Le FI&S est un dispositif de financement et d’accompagnement de Bond’innov administré par Initiative France

 

 

 

L’optimisation des trajets domicile-travail avec l’échange d’emploi

Tinto-Éco - permutation de job pour réduction de temps sur les trajets domicile-travail

Tinto-Éco – Shémat – permutation de job pour la réduction des trajets domicile-travail

L’optimisation des trajets domicile-travail avec l’échange d’emploi entre salariés de même fonction

L’optimisation des trajets domicile-travail à travers l’échange d’emploi ou la permutation de job permet la réduction des trajets domicile-travail afin de se prémunir désagréments des grèves, intempéries, circulations, alternées et embouteillages.

Plus les trajets domicile-travail sont longs, plus cela impact les entreprises et leurs employés.

Aujourd’hui, les employés parcourent en moyenne 26 kilomètres pour aller occuper des fonctions souvent représentes à moins d’un kilomètre de leurs domicile. Ces trajets sont fréquemment accompagnés d’aléas nuisibles  à l’efficacité productive et au bien-être.

Nous sommes également sujets aux  » réglementations RSE  » dû aux pics de pollution et aux prises de conscience du bouleversement climatique.

Ces externalités négatives sont aujourd’hui atténuées par des solutions d’éco-mobilité telles que :

– Le télétravail, qui permet d’éviter les trajets domicile-travail… de manière souvent occasionnelle

– Le covoiturage, qui permet de réduire les consommations, les émissions et les coûts liés à nos trajets… mais celui-ci ne réduit ni le temps de trajet ni la fatigue !

L’intérêt de l’optimisation des trajets domicile-travail avec l’échange d’emploi ?

La réduction des trajets domicile-travail à travers l’échange d’emploi entre salariés de même fonction dans une même entreprise est la nouvelle solution d’écomobilité !

Correctement exécuté, La permutation d’emploi permettrait une réduction quasi-instantanée des distances, des consommations et donc des émissions ainsi que des coûts.

L’échange d’emploi dans un but de rapprochement domicile-travail est très bénéfique pour le bien-être et le pouvoir d’achat des salaries. Cela permet également la réduction des charges ainsi que l’empreinte carbone des entreprises multisites.

Spécialiste digital de déplacements écoresponsable, Tinto-Eco accompagne  les Entreprises et leurs employés dans la mise en place de solutions d’écomobilité.

Le rapprochement domicile-travail grâce l’échange de poste vous intéressés cette solution de et désirez en savoir plus ? Demandez votre simulation et évaluez votre potentiel écologique, économique et social à travers notre système l’échange d’emploi.

Vous trouvez que l’idée est géniale ? Partagez cette news pour que d’autres prennent conscience que la suppression des distances inutiles est utile !

Tinto Eco – L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

 

L’optimisation des trajets domicile-travail permettrait aux entreprises comme aux salariés d’être moins sujet aux intempéries.

Tinto-Éco déplacements domicile- travail intempéries vs circulation

Tinto-Éco déplacements domicile- travail intempéries vs circulation

Cet épisode neigeux aurait eu moins d’impact si les entreprises disposaient de notre solution d’ optimisation des trajets domicile-travail.

Mercredi, au supermarché, j’ai failli renoncer à mes courses à cause des longues files d’attente au niveau des caisses. La raison ? Presque autant de clients que d’habitude, mais environ 50% de caissière en moins !

Une responsable passait de caisse en caisse pour retirer les signalétiques de priorité afin de mieux repartir les clients entre les caisses. À chaque caisse, elle chuchotait « Désolé, nous avons plus de 20 caissières absentes aujourd’hui à cause de la neige sur les routes ».

Les clients étaient-ils moins sensibles aux intempéries ? Ou leurs courses étaient plus importantes que le travail des caissiers et des caissières ? Non, je ne crois pas.

Les clients font leurs courses à proximité de leurs lieux d’habitations tandis que les employés travail loin de leurs domiciles. L’optimisation des trajets domicile-travail pourrait être la solution

Étant donné la situation, les clients allaient simplement faire leurs courses au supermarché le plus proche de leurs domiciles, alors que les caissières devaient parcourir des dizaines de kilomètres pour se rendre au travail.

Au vu du nombre de sites géographique de l’enseigne, la direction devrait réfléchir à l’optimisation des trajets domicile-travail de ses employés. Grâce au système d’échange de poste de Tinto-Éco, les salariés de même fonction pourraient bénéficier de rapprochement domicile-travail.

Pour rappel, nous parcourons 26 km pour aller occuper une fonction représentée à en moyenne 1 km de notre domicile.

Comme cet hypermarché, toutes les organisations disposant d’une importante masse salariale à profils identiques réparties sur un grand nombre de sites géographique pourraient mettre en place le système d’échange de poste maîtrisé TintoMoov. De cette manière, elles s’affranchiraient des aléas de la météo ainsi que de la circulation avec beaucoup d’avantages.

Les entreprises participeraient ainsi à la préservation de la planète et ses ressources tout en améliorant :
leur efficacité productive et énergétique,
l’empreinte carbone imputable à leurs activités et
le bien-être de leurs salariés.

De plus, cette action permettrait le désengorgement des routes.

Contactez-nous pour la mise en place d’un plan de déplacements entreprise d’un nouveau genre.

 

Mahamadou DIAGOURAGA

Directeur Tinto-Éco

 

Plan de déplacements entreprise et si nous optimisions nos trajets domicile-travail?

Tinto-Éco Déplacements Domicile-Travail

Tinto-Éco Plan de déplacements entreprise (Trajet domicile-travail)

2018 apporte son lot de loi et d’innovation en faveur de la transition énergétique et du développement durable. Cette année, nos dirigeants ont mis l’accent sur le « plan de déplacements entreprise » et notamment sur les trajets domicile-travail.

Les législateurs se sont emparés du sujet du bouleversement climatique et ont créé de nouvelles règles pour tenter de préserver la planète, ses habitants et ses ressources.

Les politiques, les organismes de financement ainsi que les entreprises encouragent massivement les innovations en faveur du développement durable. Cela permettra de réduire les coûts, les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre imputables à nos activités, nos modes de vie et de consommation.

En tant qu’acteur du développement durable et spécialiste digital des déplacements écoresponsables, je ne peux qu’apprécier et saluer cette dynamique.

Depuis, et même avant l’application de cette loi sur le plan des déplacements entreprise, des initiatives bien intentionnées telles que l’usage de véhicule électrique, le covoiturage, l’amélioration des transports en commun, ou encore le télétravail sont en croissance.

Cependant, toutes les solutions mises sur le marché ne respectent pas toujours les trois piliers du développement durable : l’écologie, l’économie et le social.

Selon la première définition officielle du Rapport Brundtland en 1987, « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ».

Les chiffres officiels que nous avons pu vérifier révèlent que les Français parcourent en moyenne 26 kilomètres entre leur domicile et leur lieu de travail, soit près de 13 000 kilomètres et 2 tonnes de CO2 par an.

Il me semble que la situation pourrait être meilleure si nous commencions par optimiser les trajets domicile-travail avant de mutualiser ou de partager nos déplacements.

Pour les entreprises multisites nous pourrions par exemple mettre en place une solution de rapprochement domicile-travail basé sur un système d’échange de poste entre salariés de même fonction. Nous avons pu vérifier qu’en moyenne 60% des salariés pourraient en moyenne 26 km pour aller occuper leur fonction représentée à moins d’1 kilomètre de leur domicile.

Je pense qu’avant de procéder à des investissements coûteux ou discutables, nous devrions d’abord réduire ces distances pour donner du temps à la transition énergétique.

Cela permettrait une réduction quasi-instantanée des distances, des consommations énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des coûts liés aux déplacements domicile-travail.

Si nous souhaitons préserver nos économies, la planète et ses ressources, gagner en bien-être et pouvoir d’achat, nous devons améliorer l’efficacité productive de nos entreprises tout en restant fidèles au précepte attestant que « l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas ».

 

 

Mahamadou DIAGOURAGA

Directeur Tinto-Éco