La voiture pèse sur le budget ainsi que la santé, mais que peut faire la RSE dans tout ça ?

Infographie ADEME Mobilité Tinto-Éco

Infographie ADEME Mobilité Tinto-Éco

Les sujets de RSE et de mobilité promettent de s’inviter dans le grand débat.

Cette infographie de l’ADEME est à la fois désolante et très alarmante !
Non pas par sa qualité ou sa pertinence en matière de RSE, mais pour les deux raisons suivantes :

  • L’ignorance de notre société face à des actions sincères et concrètes malgré les importants coûts écologiques, économiques et sociétaux identifiés.
  • L’encouragement aux changements de véhicule, aux covoiturages et autres moyens de mobilité presque louables pour des déplacements qui n’ont pas lieu d’être.

Partant du constat que :

  • Les transports sont responsables de 35 % des émissions de CO2 et que le trafic routier y est pour beaucoup.
  • Les trajets quotidiens coûtent en moyenne plus de 5 000 €/an, soit 10 à 12 % du budget des ménages (amortissement de l’achat, carburant, assurance, entretien…)
  • C’est la cause d’environ 48 000 décès prématurés par an liés aux particules fines

(Source ADEME)

L’optimisation des déplacements domicile-travail semble être d’une nécessité absolue qui a toute sa place dans le grand débat.

En effet, nos modes de fonctionnements et modes de déplacement comportent des paradoxes incompatibles avec le développement durable.

Les entreprise et les ménages peuvent réaliser d’importantes économies, gagner en performances et en bien-être tout en luttant mieux contre le bouleversement climatique.

Ainsi, les bénéfices de certaines optimisations sont bien plus fort que le greenwashinguh et les obligations RSE.

Mais alors, comment faire de la RSE, se déplacer autrement, mieux et moins cher ?

Le rapprochement domicile-travail semble être une solution très adaptée à la situation.
En effet, selon nos études, dans 60 % des cas, ces distances quotidiennes n’ont pas lieu d’être.
Nous avons constaté que les employés des organisations multi-sites parcouraient des dizaines de kilomètres pour des postes représentés à proximité.
Tinto-Éco offre une plateforme d’échange de postes permettant de corriger ces situations incompatible avec un développement durable.
Cette démarche de non-mobilité est totalement cumulable avec les solutions d’écomobilité louables connues.

Aujourd’hui, il y a peu de directives officielles en faveur de la réduction des trajets par des rapprochements domicile-travail.

C’est dommage, parce qu’à en croire cette infographie de l’ADEME (https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/infographie-se-deplacer-autrement-moins_cher-2019.pdf), les entreprises comme salariés auraient beaucoup à y gagner.
Cette solution très efficace et très durable s’avère être moins coûteuse que toutes celles actuellement proposées lors du plan de mobilité.
En attendant les réactions des dirigeants sur les bienfaits des rapprochements domicile-travail, j’encourage les entreprises à analyser l’intérêt pour leurs activités et leurs personnels.
Nous offrons aujourd’hui les moyens de faire de la RSE un moyen d’efficience sans contraintes face aux besoins et obligations présents et à venir.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *